Accueil » Hameaux » Morville

Morville

morville10La rue principale

Le hameau n’est pas grand mais on y trouve plusieurs fermes en activité. On y a accès par une simple rue qui se termine par un chemin. L’historique du hameau est conséquent compte tenu de sa taille . Aujourd’hui on peut découvrir le vestige de l’ancienne porte charretière datant de la seigneurie implantée dans le hameau achetée par Les Hospitaliers de St Jean de Jérusalem en 1258. Plus tard les chanoines de la cathédrale de Sens reprirent cette terre.

120_0020Le sous bois en plein milieu du hameau

Jean de Rogres , bailli de Nemours avait épousé Marthe de La Baume et reçu en dot en 1571, Chevrainvilliers et Morville qui restera dans la famille jusqu’à la révolution.

Le seigneur de Morville, Mr de  » Champigneulle  » avait en 1789 haute moyenne et basse justice. Il pouvait donc faire amendes, bannissements , galères ,et mettre à mort.

A la révolution la ferme seigneuriale qui appartenait à Armand-Louis de Rogres ,émigré, fut vendue comme bien national.

Dans les cartes anciennes l’orthographe du hameau était Maurville ce qui permet de dire qu’il s’agissait probalement de la villa de Maurus un nom latin très répandu.

Il est fait notion dans la monographie de l’instituteur du village Aristide Bougréau d’une église souterraine ou il fallait selon les données de l’époque descendre 60 marches pour y accéder. Elle devint un puisard vers la deuxième moitié du XIX siècle ou il n’était guère possible de vérifier ce nombre. L’idée évoquée, d’église, est  erronée. Il s’agit probablement d’une cave de ferme templière  en forme de croix, ainsi conçue dans toutes les demeures de cet ordre pour entreposer les vivres. Non accessible, car située dans une propriété privée, ce qui explique l’absence de photo, elle est aujourd’hui en bon état et le chiffre des célébrissimes 60 marches parfaitement fantaisiste.

De même il y aurait eu un commerce à Morville. Aucune référence n’a été retrouvée à ce jour. Il n ‘existe aucune carte postale ancienne sur le hameau connue à ce jour.

Sur le sentier qui suit Morville la croix St Jean est actuellement à terre. Si vous poussez la promenade plus loin vous trouverez une rénovée, ou un habitant de Morville est cité. Nous vous invitons à lire l’article sur les croix de chemins en cliquant ici

Comme à Busseau les paysages de limons avaient fait nommer le hameau Morville-la-champagne.

Situation aux confins des lieux dits : Le Clos , Le Chemin des âmes , La Commanderie