Accueil » Hameaux » Busseau

Busseau

En hommage à un habitant du village tué lors de la guerre d’Algérie , l’unique rue de Busseau se nomme  rue du 19 mars 1962 (accords d’Evian).

HPIM2478Le marronier est assurément la figure de proue du hameau

Busseau au moyen âge :

Busseaux-la-Champagne* dépendait de l’abbaye de Saint-Faron de Meaux depuis des temps immémoriaux. A cette époque Busseau ne dépendait pas du village avec un historique nettement moins « local » que le reste du village. L’histoire du hameau Busseau est très liée à celle des seigneurs de Champignelles, village de Bourgogne et plus précisément de Puisaye. De nombreux ouvrages des 18ème et 19ème siècles permettent de comprendre pourquoi ces hameaux se sont retrouvés dans une famille originaire du Poitou et fixée très longtemps en Puisaye ( ainsi qu’au cœur de Paris dans la Marais).

* Busseaux la Champagne : Qu’on se rassure Busseau est bien dans le gâtinais . Celà désigne en fait des paysages ruraux dont les champs sont nus. Plaine, campagne , champeigne , champs ouverts. Non loin du hameau se situe le « chemin de la champagne »

Les croix sur le hameau :  Une  croix en pierre se situait vers les marronniers. Elle a été détruite pour empierrer la route .

La Croix St Martin   – MI PAR LOUIS PETIT 1776 –  mal en point – Situé en propriété privée.

Les croix de cheminsCroix ‘MI par Louis Petit « 

Autre croix

012cette croix est invisible sous le lierre

Cette croix le long d’un sentier n’est pas à son emplacement d’origine. Elle se situait au croisement de la route de Château-Landon et de Busseau. Pas de nom ni d’inscription

Période de la deuxième guerre mondiale :  Dans la panique générale de nombreux habitants firent l’exode comme partout ailleurs.  Ceux qui étaient restés eurent à « accueillir » l’arrivée  des allemands lesquels s’installèrent chez l’habitant devant assurer ainsi leur subsistance ainsi qu’aux chevaux. Une Kommandantur fut même installée. Certains hommes furent arrêtés et déplacés à Nemours  mais leur condition d’agriculteur fit qu’ils furent renvoyés à leurs activités. Ceux qui étaient prisonniers de guerre,  furent affectés dans les fermes allemandes d’où ils n’en revinrent qu’à la fin du conflit. (source témoignages d’habitants)

Aufferville début du XXème siécle :

1ère moitié du XXème siècle :

Croix BusseauMonographie d’Alexandre Bougréau  : le positionnent des mares  et des croix

L’imposant marronnier été planté lors de l’inauguration des eaux en 1910 à partir d’un marron venant de Laurecourt et mis dans un seau pour le démarrer. Il y a été planté par Mr Prévost, le grand père du propriétaire de la ferme non loin de là.  Busseau avait une fête annuelle.

004L’entrée nord du hameau

 L’entrée nord du Busseau : Le marronier derrière le puits n’est pas très imposant, ce qui date cette carte après 1910, le puits a encore une utilité. La mare aux canards en cache une 2 ème de moindre importance ou l’on semble bien s’affairer. Ces mares poseront certains problèmes décrits dans le chapitre  Mares & puits . Aujourd’hui disparues, un terrain de  boules  se situe sur l’emplacement. Celui du puits est toujours visible

L'emplacement du puits à BusseauL’emplacement du puits

La rue du 19 mars 1962 : on ne sait pas comme s’appelait la rue autrefois mais elle devenue bien urbaine depuis.

1busseauA gauche surement la petite famille du propriétaire du café avec son bouchon à droite

Le hameau avait son commerce (à gauche de la carte) avec un certain Mongueret marchand de vin et épicier qui s’établit en 1884. Plus tard succédera un dénommé Narcisse Houy. Il sera l’éditeur éclairé des deux seules cartes postales connues couvrant le hameau au début du XXème siècle. C’est sûrement sa famille que l’on voit à gauche de la carte

Il existe peu de documents sur les origines du hameau. On sait aussi qu’il existait un petit Busseau et un Busseau voire un Busseau haut et un Busseau bas, que l’on peut retrouver grâce aux deux groupes distincts de maisons anciennes. On retrouve ici et là des fondations de maisons disparues du côté de la route de Château Landon.

Busseautapissiere

Comme le montre la photo, on se rend en famille en « tapissière » (photo personnelle) et qui servira longtemps même après la deuxième guerre mondiale. A l’époque le hameau n’est composé essentiellement que de fermes plus ou moins importantes dont la plupart cesseront leurs activités vers les années 1980. Pas sûr que le propriétaire actuel reconnaisse les lieux

Aujourd’hui

Busseau : pose des ralentisseurs La rue du 19 mars 1962 à  Busseau en 2013

Busseau : pose des ralentisseursBusseau aujourd’hui

Les  fermes sont devenues des résidences et plusieurs maisons se sont construites. La route s’est dotée de ralentisseurs et d’une zone 30.

Décembre 2011

Busseau aura le triste privilège de perdre en premier sa boîte aux lettres pour cause de « sous utilisation ».

2015

  • Depuis bien longtemps les habitants ne s’étaient pas regroupés. Ce fut le cas en Août par un barbecue géant.
  • Grâce à la force des réseaux sociaux, à plusieurs reprises 2000 teufeurs prennent « possession  » des bois et du hameau devant les quelques dizaines d’habitants médusés et impuissants. On ne notera pas d’incident notable.

2016 :  Busseau c’est Busseau :  Sur les panneaux était inscrit Busseaux. Les anciens n’étaient pas d’accord. Une erreur ?  Voici Busseaux sur la carte de Cassini. Idem sur le cadastre napoléonien

cassini

En 2011 : les panneaux sont toujours avec X

001

2016 le débat est clos définitivement. Une peinture blanche recouvre le X sur les panneaux.

120_0021

Le hameau est situé aux confins des lieux dits : Crottes aux Renards , Les Mortants , les carrières de Busseau , les Mollières , La Thomasse et Champs fleuris

Homonymie : nombreux Busseau ici et là dont celui vers Larchant.