Accueil » Bourg » Mares & puits

Mares & puits

Elles sont là depuis des temps immémoriaux qu’on y prête guère attention. Aujourd’hui les mares n’ont plus que la seule fonction de drainage des eaux pluies et sont complètement vides en saison estivale. L’utilisation comme abreuvoir est révolue depuis longtemps. Quand aux besoins managers, les lavages et les bestiaux, beaucoup de maisons étaient équipées de citernes dont on filtrait l’eau. Les mares faisaient le bonheur des enfants qui y trouvaient là, têtards , grenouilles et tritons. Certaines mares ont disparues ou ont été déplacées.

Dans le Bourg :

La monographie d’Aristise Bougréau permet d’identifier les emplacements des mares au  et le nom des rues XIXème siècle.

planaufferville2monographie d’Aristise Bougréau

La mare de la place a beaucoup évoluée … Autour on y trouvait une boulangerie , un café épicerie, le puits communal ce qui devait donner une certaine vie, du moins ce qu’en montrent les images. Issue d’une sorte « résurgence » liés aux grès déjà très présents dans les bois de Maison Rouge/Faÿ-les sorte de « banlieu » de la forêt de Fontainbleau. On a coutume de parler de mare platière.

Dejouy editeur

Place de la mare Aufferville

5aufferville

On connaît exactement l’utilisation de la mare au XIXème siècle grâce aux délibérations liées aux différents entre la mairie et le sieur Besnoit, ou est noté que la mare « sert à abreuver les bestiaux et à y laver son linge ».

bc073-002

Ce lieu n’est guère joli cédant la place à une zone sans âme. Mais qu’on ne s’y trompe pas la mare est très utile et même presque plus esthétique en période de pluie

 

HPIM2492La mare de la place après les pluies historiques de fin mai 2016

 Les autres mares :

mare006La mare noire  bien cachée derrière le restaurant de la Diligence

004mare rue des canes

Les travaux de 1884 :

Avec les fouilles provenant de la mare des rues on a construit le mur de la dite mare du côté nord, ainsi que celui de la mare sur la route et celui qui longe le chemin de la mare près de Mr Defoix.

– En 1882 on a construit le mur de la mare du Boulet le deuxième l’a été en 1888.

– En 1884 on a construit un deuxième mur a la mare des rues .

La chaussée de la route n° 6 a été relevée de 1,50m en 1841. Avant cette époque la route était dans l’eau qui débordait de la mare, et communiquait avec une autre mare sur l’autre rive de la route et comblée en 1884, lors de la construction du chemin de grande communication qui traverse le pays.

Dans les hameaux

Busseau :

004La mare aux canards qui « habillait » l’entrée du hameau n’existe plus.   A droite sur la carte le puits à engrenage (carte personnelle) fut détruit en 1960.

En fait il existait une deuxième mare tout à côté . Elle est à peine visible sur la carte postale mais il y a du monde autour (des travaux en cours ?) . Le 31 mai 1931 : le trop plein des deux mares gêne la circulation et provoque des dégradations importantes à la chaussée et inondant une propriété particulière. Le conseil municipal décide de diriger ce trop-plein dans un ancien puits communal inutilisé depuis plus de 20 ans, par suite de l’installation d’un service d’eau potable dans la commune.  Ce trop plein sera déversé dans le puits de la façon suivante :

– L’établissement d’une conduite en buses de 0 m. 30 de diamètre, réunissant les deux mares.

– La réfection en buses de 0 m. 30 de l’aqueduc existant actuellement à la traversée du chemin n° 103, avec reconstruction des deux bouches dont les dimensions sont insuffisantes. 3° L’établissement d’une conduite en buses de 0 m. 30 conduisant le trop-plein dans le puits communal inutilisé, et dont la couche de sable d’environ 2 mètres de hauteur formerait puisard d’absorption.

– Un bassin de décantation serait établi avant le déversement des eaux dans le puits dans le but de retenir les matières solides qui pourraient colmater le puisard.

Les travaux sont estimés à 7600 frs seront subventionnés hauteur de 3800 frs.

A  l’autre bout du hameau, existe une autre mare située au 27 et 27. Elle sera déplacée  juste à côté et agrandie et donnera la grande mare actuelle.

HPIM2489

la mare après les pluies historiques fin mai 2016

Dans cette mare souvent asséchée, la  » biodiversité » se fait entendre dès les premières averses. La mare d’origine  fut bouchée ce qui ne  va pas sans poser de problèmes au habitations situées sur ce lieu mais elle a bien joué son rôle après les pluies de mai juin 2016.

Morville :

002

Mare à Morville la seule qui garde son eau en été

La mare bien paisible n’est guère profonde. Pourtant en période de sécheresse il lui reste encore de l’eau.

Maison RougeJarville Il n’existe qu’une  vague référence de mare à Maison Rouge

Le triste sort des puits :

puitsmareLe puits à Aufferville avant l’inauguration de eaux de 1910

Evidemment l’eau courante avait entraîné leur inutilité et leur destruction voire des transformations peu reluisantes comme des puisards. Quand on voit le parti qu’en tire les communes qui les ont gardés pour des besoins touristiques on peut se dire que c’est dommage pour le cachet du village aujourd’hui. L’heure n’était pas à la compassion ni au tourisme.

auff007

Recherche d’eau potable entreprise auffervilloise

Avant de puiser l’eau dans un puits encore fallait ‘il trouver l’eau . C’est ce que faisait cette entreprise d’ Aufferville sur la carte postale.